BAM!


La Technologie

Pourquoi Kulicide est la seule solution pour la lutte larvicide ?

- Kulicide est efficace tout en étant écologique, sans danger pour l'environnement et non-toxique. Il agit sur les larves de moustiques avant qu'elles n'éclosent, plutôt que d'essayer de tuer des moustiques éclos qui volent en liberté.

- Les larves de moustiques sont protégées par un cocon huileux et la plupart des larvicides ne parviennent pas à pénétrer ce cocon. Ceux qui en sont capables sont nocifs pour l'eau et l'environnement aquatique.

Kulicide obtient des résultats remarquables en moins d’une heure. Cliquez ici pour voir la vidéo.

Le problème des moustiques

Les larves de moustiques vivent dans l'eau jusqu'à ce qu'elles deviennent et se développent jusqu'à devenir des moustiques adultes. Les larves de moustiques sont protégées dans une enveloppe huileuse appelée cocon, très difficile à percer. Les moustiques préfèrent les eaux stagnantes pour déposer leurs œufs. Ils infestent le plus souvent les mares, les marais, les marécages et autres habitats aquatiques. Cependant, ils sont capables de prospérer dans divers endroits et peuvent proliférer même lorsqu'ils ne sont pas dans leur habitat naturel. De nombreuses espèces de moustiques utilisent des plans récipients d'eau pour y déposer leurs œufs. Les environnements chauds et humides sont les plus propices au développement et à la survie des moustiques. L'infestation peut s'effectuer facilement dans les zones tropicales. Certaines espèces sont également connues pour peupler des régions gelées comme le Cercle Arctique. Les larves de moustiques peuvent se trouver dans différents types d'habitats. Certaines larves sont actives dans les eaux transitoires telles que les eaux de crue; les fossés et les étangs forestiers. Les Culex, les Culiseta, les Coquillettidia et les Uranotaenia sont des espèces qui se reproduisent dans des plans d'eau permanents et qui peuvent survivre aussi bien dans les eaux polluées que dans des eaux propres, des eaux acides ou des marécages d'eau saumâtres. D'autres larves peuvent se trouver dans des surfaces d'eaux comme des flaques, sur des feuilles et dans les eaux stagnantes de petites mares. Les larves de la plupart des espèces utilisent des siphons pour respirer ; toutefois, certaines larves s'accrochent à des plantes pour satisfaire leurs besoins en air. Les larves de moustiques consomment les micro-organismes et les matières organiques présentes dans l'eau. Les larves de moustiques peuvent atteindre jusqu'à 5 mm et peuvent être clairement visibles dans l'eau. Les plus grosses larves se trouvent plus près de la surface de l'eau. Le contrôle des moustiques implique l'élimination des infestations existantes et la prévention contre la ré-infestation grâce à l'éradication des populations larvaires. Afin de contrôler les larves de moustiques, des inspections de routine des lieux de reproduction potentiels doivent être menées. Les larves de moustiques ne pouvant pas survivre sans eau, les zones touchées par une infestation doivent être examinées pour y trouver les sources d'eau. L'eau stagnante depuis trois jours est un habitat idéal pour les moustiques.

Le risque - Le paludisme tue

• Près de 3,3 milliards de personnes (soit environ la moitié de la population mondiale) sont exposées à des risques de paludisme. En 2010, on a recensé environ 219 millions de cas de paludisme (avec une marge d'erreur allant de 154 millions à 289 millions) et on estime le nombre de morts liées au paludisme à 660 000 (avec une marge de 490 000 à 836 000).

• Chaque minute, un enfant meurt du paludisme.

• Le paludisme inflige des pertes économiques conséquentes dans les pays très touchés.

• Dans des contextes très affectés, le paludisme peut enfermer les familles et les communautés dans un engrenage de la pauvreté, en affectant de façon disproportionnée les populations marginalisées et pauvres qui ne peuvent pas se permettre le traitement ou qui ont un accès limité aux soins de santé.

Le risque - La dengue tue

Une épidémie de dengue sévit en Amérique Centrale et en Asie. L'Organisation panaméricaine de la santé craint que les chiffres « explosent », cette année s'annonçant « anormalement mauvaise ». Les précipitations abondantes et la chaleur torride sont des conditions particulièrement favorables à la prolifération du principal vecteur de la dengue, le moustique Aedes aegypti, dont les œufs éclosent à la surface des mares. En 2010, l'Organisation de la Santé a rapporté 1,6 million de cas de dengue en Amérique Latine seule, dont 49 000 cas graves; il s'agit de la principale cause de mortalité infantile dans la région. Les Philippines sont également atteintes par une épidémie de dengue, de même que le Pakistan, pour ne nommer que certaines des zones affectées.

Mesures actuelles de contrôle des moustiques

Le contrôle des moustiques peut être divisé en deux domaines de responsabilité: individuelle et publique. Le plus souvent, il s’effectue selon le plan de gestion intégrée des moustiques (Integrated Mosquito Management IMM). Les méthodes de contrôle publiques sont appliquées selon le plan de gestion intégrée des moustiques (Integrated Mosquito Management IMM). L'IMM est basé sur des critères écologiques, économiques et sociaux et intègre des méthodologies pluridisciplinaires dans les stratégies de gestion contre les parasites qui sont réalisables et efficaces pour protéger la santé publique et l'environnement et améliorer la qualité de vie. Les stratégies IMM sont utilisées en parallèle avec les insecticides. Cela inclut la réduction des sources, à savoir le contrôle physique (creuser des fossés et des mares dans les marais ciblés) et le contrôle biologique [placer des poissons vivants mangeurs de moustiques (Gambusia) dans les fossés et les mares pour qu'ils se nourrissent des larves de moustiques. Des moyens non-chimiques ont été déployés (comme par exemple l'intégration de prédateurs invertébrés, de parasites et de maladies pour contrôler les larves de moustiques) mais ils sont plus difficile à vérifier. Kulicide est totalement compatible avec une approche IMM de gestion des moustiques : -Option larvicide : Si un demi-hectare d'habitat larvaire est traité, la population locale de moustiques pourra être complètement éliminée. -Option adulticide : Si 200 hectares de terrain sont enfumés, tout au plus 85 à 90 % des moustiques seront éliminés, au prix de lourds effets environnementaux. L'option larvicide est toujours préférable à l'option adulticide. Kulicide est un larvicide remarquable. Le nec plus ultra des larvicides - Régulateurs de croissance d’insectes (RCI) • Il existe types de larvicides qui agissent à différents stades du développement larvaire. • Les régulateurs de croissance d’insectes (RCI) constituent un type de larvicide qui empêche les moustiques et les organismes apparentés d'achever leur développement jusqu'à l'état adulte. • L'utilisation de RCI assure l’éradication totale des populations de moustiques. Kulicide est un Régulateur de croissance d’insectes (RCI) Comparaison de la solution Kulicde avec les produits chimiques approuvés, cliquez ici pour voir le tableau.

Il a été prouvé que la seule vaporisation d’insectifuges à base d'huile dans les plans d'eau n'est pas efficace puisque les larves sont capables de survivre même dans ces conditions.

Cependant, notre formule est unique

• Il s'agit d'un « produit vert », qui n'a aucun effet secondaire dangereux sur l'homme ou sur l'environnement.

• Utile à la fois comme larvicide et comme adulticide, il agit sur tous les stades du cycle de vie des moustiques, larve, chrysalide et moustique adulte.

• Efficace sur une grande variété d'espèces de moustiques

• Efficace à très faible dose

• Économique, par comparaison à la plupart des produits disponibles sur le marché

• Utilisation facile (une seule formulation pour les larves et les moustiques adultes)

APPLICATION FACILE, PAS D'EFFETS RÉSIDUELS

Contrôle larvaire avec Kulicide

Le système idéal pour incorporer Kulicide réside dans les opérations larvicides. C'est pourquoi Kulicide visera les moustiques immatures - les larves et les chrysalides. Kulicide sera appliqué sur les plans d'eaux hébergeant des larves. Toutefois, les larves n'occupant généralement pas la totalité du plan d'eau, Kulicide sera appliqué à l'endroit où se trouvent les larves, généralement à proximité de la rive du lac, du ruisseau ou du fossé. C'est une utilisation très efficace de Kulicide car elle se concentre sur une zone limitée et ciblée où les larves grandissent et se développent.

Pourquoi Kulicide est la seule solution pour un contrôle larvaire total

• Capacité testée en laboratoire et sur le terrain

• Produit non-toxique, naturel et sûr

• Mélange unique de produits chimiques

• Formule verte pour un contrôle larvaire plus efficace

• 100 % d'élimination à tous les stades larvaires pour éviter le développement de moustiques adultes

• Rentable - prix équivalents aux produits approuvés par l'OMS, qui peuvent être toxiques et qui ne sont pas très efficaces, voire pas du tout

• Changement radical dans la prévention du paludisme, qui peut potentiellement sauver des millions de vies

• Disponible immédiatement

Produits

Découvrez les produits novauteurs:

Les Bracelets Le Liquide